Le covoiturage entre salariés permet de belles économies de transport, de réduire le nombre de véhicules en circulation car mieux remplis, d'améliorer la circulation et donc de réduire les accidents, de diminuer la pollution ... et de mieux se connaître et s'apprécier entre collègues de travail. Bonne route à tous !

assurances véhicule et personnes pour covoiturageQue vous soyez un conducteur pratiquant du covoiturage, ou simple passager d'un trajet en covoiturage : n'oubliez jamais le sujet très sérieux des assurances. Ne pratiquez jamais le covoiturage ou l'auto-partage sans vérifier vos droits et vos obligations auprès de votre assureur. Il existe bien des variantes d'un assureur à l'autre. Consultez ces articles rédigés par la MAIF, et par la MATMUT que vous soyez adhérent ou non de ces mutuelles d'assurances qui participent au développement bien compris du covoiturage en France.

Testez vos connaissances en matière d'assurances et de covoiturage avec cet exercice proposé par la MAAF.

Important : si vous êtes passager, vérifiez toujours la conformité des papiers du conducteur (cf. permis de conduire & police d'assurance du véhicule)

 

Covoiturage et Assurances : n'oubliez pas ce sujet fondamental

Avant de vous inscrire auprès de tout conducteur proposant un covoiturage, ne soyez jamais trop confiant ou simplement négligeant en matière d'assurance automobile. Effectuez un minimum de vérifications absolues !

Il existe une règle simple et absolue concernant les assurances automobiles françaises :

Tout Passager à l'intérieur de tout véhicule bénéficie d'une assurance personnelle en cas d'accident si et seulement si ce véhicule est bien assuré.

Et ce, quel que soit le contrat spécifique signé avec la compagnie d'assurances concernée.

assurances et accident pendant un covoiturage

Vous êtes personnellement assuré dans le cadre de la "protection civile" de cette police d'assurance. Il ne s'agit nullement d'une option éventuelle : tout contrat d'assurance automobile inclut automatiquement et de façon obligatoire ce type de protection.

Mais faut-il encore que le véhicule soit bien assuré au moment du voyage !

Il vous incombe donc d'effectuer vous-même cette vérification absolument indispensable, et élémentaire.

Comment vérifier que vous, Passager, serez bien protégé en cas d'accident ?

Après avoir trouvé un covoiturage qui retient votre attention, consultez aussitôt la fiche de son Conducteur (cf. profil). Et attardez-vous un bref instant sur :

  • la photo du véhicule pour noter son "immatriculation",
  • la photo de la carte verte (police d'assurance du véhicule), et vérifiez que c'est bien un document relatif au même véhicule (cf. immatriculation) et qu'il concerne bien l'année civile en cours,
  • et si vous vous inscrivez à ce covoiturage, n'oubliez pas le jour du départ à vérifier que vous montez bien dans le véhicule exact, conforme à vos vérifications passées. S'il s'agissait d'un tout autre véhicule, il vous reviendrait l'obligation de demander au conducteur la carte verte de "ce nouveau véhicule" et d'en vérifier la conformité (cf. immatriculation & année en cours du document présenté). Si d'aventure, vous n'obtenez pas gain de cause ou si les documents présentés ne vous conviennent pas : annulez sur le champ votre voyage !

Ne vous inscrivez jamais à un covoiturage qui ne vous permettrait pas d'effectuer ces vérifications (ex: absence de carte verte dans le profil du conducteur), et ne montez jamais dans un véhicule si vous avez le moindre doute sur son assurance automobile (vérifiez la date de validité de l'assurance de ce véhicule, inscrite sur le papillon vert obligatoirement présent sur le pare-brise)  !

Ne vous y trompez pas : aujourd'hui, devant le coût jugé souvent excessif d'une police d'assurances, nombreux sont les conducteurs roulant sans le moindre contrat d'assurance automobile ... et donc n'offrant aucune protection civile à leurs passagers. Ne prenez jamais un tel risque !

 

Il existe une seconde règle en matière d'assurances automobiles concernant les Conducteurs pendant un trajet de covoiturage :

Tout Conducteur d'un covoiturage est tenu pour seul responsable s'il transporte tout Passager "sans papiers" sur le sol français.

Il encourt une peine de prison pouvant aller jusqu'à 5 ans

Il revient donc à chaque conducteur de vérifier lui-même, et avant toute prise en charge dans son véhicule, que tous les passagers possèdent bien des papiers en règle.

Comment vérifier que vous, Conducteur, allez transporter des Passagers en règle ?

Pour éviter l'éventuel désagrément de partir avec des places non occupées, on lui conseille vivement de vérifier une première fois et en ligne sur ce site que toute personne qui manifeste le désir d'être pris pour passager possède des papiers légaux français dans son profil. Avant de lui confirmer sa réservation et demander tout paiement. Une telle vérification est tout à fait légale, et ne peut être refusée par un passager.

En résumé :

  • au moment de la réservation, vous vérifiez sur le site la présence et la validité de la Carte d'identité du passager (cf. la rubrique "Carte d'identitée vérfiée" doit être à "oui" dans l'onglet "Informations" du Profil du Passager),
  • au moment de l'embarquement, vous demandez au passager sa Carte d'identité et vous la vérifiez.
  • en cas de doute ou d'absence de CI, ne prenez pas en charge ce passager !

Abordons enfin une règle méconnue :

Est-ce qu'un Conducteur peut confier le volant à un Passager en cours de covoiturage ?

Sauf cas particulier, ou accord préalablement obtenu de votre Assureur, considérez toujours que vous n'en avez pas le droit. En cas d'accident pendant le trajet, vous seriez sanctionné par votre Compagnie d'assurances.

En outre, ce passager doit être lui-même assuré, et être possesseur de son permis de conduire depuis au moins 3 ans.

Mais, même avec l'accord formel de votre compagnie d'assurances, pensez bien à vérifier que celui à qui vous confiez votre volant possède des papiers personnels en règle (cf. carte d'identité, permis de conduire).

Remarque : à notre connaissance, fin 2018, seules la MAIF et la MATMUT concèdent automatiquement ce droit à tous leurs sociétaires. Mieux encore : lors d'un long trajet, elles les invitent à confier de temps à autre le volant à un passager. Le temps de se reposer, simple bon sens. Vives félicitations à la MAIF et à la MATMUT qui, par ailleurs, prônent l'utilisation du covoiturage dans leurs rangs !

Lisez ce bref article de la Fédération française de l'assurance sur le covoiturage.

 

Retour à la page d'accueil

 

Pour découvrir ce site, nous vous conseillons